Comment gérer la maladie de Lapeyronie ?

Les maladies qui concernent la sexualité masculine sont toujours plus délicates à traiter que celles des femmes. La maladie de Lapeyronie est une des pathologies les plus douloureuses, et des plus handicapantes. La raison est qu’elle s’attaque à l’organe qui symbolise le plus la virilité de l’homme : son pénis. Le pire est que la maladie peut survenir du jour au lendemain. En plus, elle est si peu connue, qu’il est très difficile de prendre une quelconque mesure préventive. Elle ne s’attaque qu’aux hommes de plus de 40 ans en général. La maladie se manifeste par le fait que le pénis se courbe pendant l’érection.

Lapeyronie, quelles sont ses origines ?

La Lapeyronie est causée par une fibrose des corps caverneux. Les tissus autour de la verge perdent en élasticité et déforment par la suite. La maladie peut être diagnostiquée après une palpation des plaques et un examen de la verge en érection. Certaines études associent la maladie de Lapeyronie à des facteurs comme le diabète, ou à une hypercholestérolémie. Le plus souvent, la verge se courbe vers le ventre. Mais il arrive que la courbure soit latérale.

Lapeyronie, les traitements possibles

La Lapeyronie peut être soignée par des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des médicaments à base de collagénose, et des vasodilatateurs. Quand la déformation est trop prononcée, ou lorsque le patient commence à ressentir de la douleur, il est parfois indispensable de pratiquer une opération chirurgicale. L’intervention consistera à redresser la verge, en plaçant des sutures à l’opposé de la zone fibreuse. Il faut savoir que cette opération cause une diminution de la longueur de la verge d’environs de 2 cm en érection.

Lapeyronie, quels impacts sur la vie sexuelle ?

Une personne atteinte de Lapeyronie a mal à la verge à chaque érection. Parfois, la douleur intervient même sans érection, ou pendant les rapports sexuels. Ce qui fait que la maladie peut gravement porter atteinte à la vie sexuelle. Dans certains cas, elle est même à l’origine d’une dysfonction érectile. D’une manière générale, la douleur disparaît après 6 ou 18 mois. Ceci en raison du fait que l’inflammation s’estompe après cette période, pendant que la fibrose s’installe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
fr_FRFrench